Monday 1 June 2020
Home      All news      Contact us      English
dakaractu - 9 days ago

Deuxième vague de la Covid-19 / Une scientifique européenne alerte au moment où le Sénégal se relâche

Au moment où l’Europe se déconfine progressivement, des voix biens autorisées et très écoutées commencent à s’élever pour alerter et présager une deuxième vague de contamination dans le vieux continent. Selon le journal « Sud Ouest » de la Gironde consulté à Dakaractu, « les controverses scientifiques continuent sur l’éventualité d’une « deuxième vague » de la Covid-19, qui pourrait la frapper », lit-on dans un article paru ce vendredi 22 mai 2020 écrit par Nicolas Césaire.

Le confrère a exploité l’expertise de la directrice du Centre européen de prévention et de contrôle des maladies (ECDC), Andrea Ammon qui s’exprimait dans une interview accordée au quotidien Britannique « The Guardian » paru jeudi. La dame est convaincue de l’arrivée de la deuxième vague. Préventionniste de son état, elle s’est interrogée sur «quand et de quelle ampleur aura cette vague». Sachant que le virus se promène tranquillement dans le pays (en France) et en faisant la comparaison entre janvier et mai, elle regrette en ces termes en disant que malgré le confinement, «le virus est autour de nous, circulant beaucoup plus qu’en janvier et février. Je ne veux pas dresser une image catastrophique mais je pense que nous devons être réalistes. Ce n’est pas le moment, maintenant, de se relâcher complètement», fait savoir la directrice du Centre européen de prévention et de contrôle des maladies (ECDC).

Au moment où l’Europe se prépare à toute éventualité d’une deuxième vague de contamination, au Sénégal c’est le contraire. Les autorités se relâchent. Elles ont ouvert les vannes pour permettre au virus de se propager à un rythme inimaginable. Le desserrement de l’étau du trafic et des transports, le retour de la massification dans les marchés, les places publiques, l’ouverture des écoles, … voilà des voies plus efficaces pour le développement du virus.

Un étau desserré alors que la pandémie est loin d’être maitrisée. Chaque jour un lot important de contamination de cas de contacts. Et le hic des agents de la santé qui le reconnaissent, c’est la redoutable contamination communautaire qui prend des proportions inquiétantes et alarmantes au jour le jour. Un réel problème que le ministère de la Santé peine à résoudre et hante le sommeil de Diouf Sarr. À la date du 22 mai 2020, le virus en l’espace de deux mois a atteint 2.900 citoyens et a malheureusement causé 33 décès. Des chiffres qui se multiplient malgré les mesures salvatrices prises et abandonnées avant que la majeure partie des foyers de contamination ne soient maitrisées.
www.dakaractu.com


Latest News
Hashtags:   

Deuxième

 | 

vague

 | 

Covid

 | 

scientifique

 | 

européenne

 | 

alerte

 | 

moment

 | 

Sénégal

 | 

relâche

 | 
Most Popular (6 hours)

Most Popular (24 hours)

Most Popular (a week)

Sources