Thursday 1 October 2020
Home      All news      Contact us      RSS      English
dakaractu - 2 month ago

Ben Salmane aurait envoyé des assassins au Canada pour tuer un haut responsable

Le prince héritier d’Arabie saoudite a envoyé une équipe d’assassins au Canada afin de traquer et de tuer un ancien haut responsable du renseignement qui en savait trop, affirme une poursuite civile déposée jeudi devant un tribunal aux États-Unis. Selon le document de 106 pages, qui se lit comme un roman d’espionnage, Mohammed ben Salmane a orchestré diverses tentatives pour faire taire Saad Aljabri, qui a le statut de résidant permanent au Canada.

Le document décrit M. Aljabri comme un expert des questions de sécurité nationale et de lutte contre le terrorisme. À ce titre, peu de gens en savent plus sur M. ben Salmane que lui, notamment sur les transactions commerciales du prince et la création d’une équipe de mercenaires personnels appelée l’escadron du Tigre.

La poursuite dit que ces mercenaires sont à l’origine du meurtre d’un journaliste du Washington Post Jamal Khashoggi au consulat saoudien en Turquie en 2018.

En outre, M. Aljabri soutient avoir eu une relation de travail étroite avec les services de renseignement américains au fil des décennies. Il est, affirme-t-il, dans une position unique pour menacer la position de M. ben Salmane à Washington.

« Peu de personnes détiennent plus d’informations sensibles, humiliantes et accablantes sur l’accusé ben Salmane que M. Aljabri. C’est pourquoi l’accusé ben Salmane veut sa mort et pourquoi l’accusé ben Salmane a travaillé pour atteindre cet objectif au cours des trois dernières années », peut-on lire dans le document.

Aucune des allégations contre le prince ben Salmane n’a été prouvée devant un tribunal. Les responsables de l’ambassade saoudienne à Ottawa n’ont pas répondu à une demande d’entrevue.

Le ministre de la Sécurité publique, Bill Blair, n’a pas commenté les allégations, mais il a déclaré que le gouvernement était au courant d’incidents au cours desquels des étrangers ont tenté de surveiller, d’intimider ou de menacer les Canadiens et les gens au Canada.

« C’est complètement inacceptable et nous ne tolérerons jamais que des acteurs étrangers menacent la sécurité nationale du Canada ou la sécurité de nos citoyens et résidents, a souligné M. Blair dans une déclaration. Nous invitons les gens à signaler ces menaces aux autorités chargées de l’application de la loi ».

Saab Aljabri a fui l’Arabie saoudite en 2017. Après un séjour en Turquie, il s’est secrètement installé à Toronto, où il vit désormais. Selon la poursuite, M. Ben Salmane lui a ordonné à plusieurs reprises de rentrer au pays et l’a menacé « d’utiliser tous les moyens disponibles » pour le contraindre à obéir.

Le document raconte que des membres de l’escadron du Tigre sont arrivés à l’aéroport Pearson de Toronto, porteurs de visas touristiques à la mi-octobre 2018, moins de deux semaines après le meurtre de J. Khashoggi.

L’Agence des services frontaliers du Canada leur a refusé l’entrée à tous sauf à un d’eux, qui voyageait avec un passeport diplomatique, ajoute-t-on.
www.dakaractu.com


Latest News
Hashtags:   

Salmane

 | 

aurait

 | 

envoyé

 | 

assassins

 | 

Canada

 | 

responsable

 | 

Sources